Archives, Numérique

Archi’Filtre, un outil qui se construit en méthode agile

Archi’Filtre est un logiciel né pour répondre aux besoins des archivistes au sein du ministère du Travail, sous l’impulsion d’Anne Lambert et Chloé Moser, intrapreneuses. D’abord entrepreneur d’intérêt général, Archi’Filtre est devenu en mars dernier une start up d’Etat au sein de l’incubateur des ministères sociaux.

C’est un outil de visualisation d’arborescences informatiques dont l’objectif est de les décrire, de les organiser et de les enrichir en apportant de la contextualisation et de la qualification aux documents en ajoutant des métadonnées. Il sera bientôt possible dans la prochaine version (milieu décembre) de mesurer le volume des doublons et de générer un rapport d’audit complet.  Archi’Filtre permet également de réaliser un paquet au format SEDA (standard d’échange de données pour l’archivage), format d’entrée des documents et leurs métadonnées dans un système d’archivage électronique.

L’équipe d’Archi’Filtre a organisé un premier openlab ce vendredi 29 novembre auquel j’ai participé avec beaucoup d’intérêt. La journée a été très riche, alternant présentations (naissance du projet Archi’Filtre, philosophie du logiciel Resip) et ateliers de co-construction avec les informaticiens du projet (designer, développeurs), ce qui nous a permis d’imaginer le design d’une nouvelle version du rapport d’audit, de faire des propositions sur la communication, de réfléchir sur les usages liés à l’identification des doublons. Le tout dans une ambiance chaleureuse, travailler dans ces conditions est un vrai plaisir, tout en poursuivant un but très ambitieux, pour reprendre la formule de conclusion de Chloé Moser : « sauver le monde de l’information bureautique ! »

Un deuxième openlab est prévu dans deux mois. Vu le succès de vendredi dernier, il va falloir envisager un amphi de la Sorbonne…

Archives

Les archives, fragments d’histoire, de savoir et d’émotion

L’écoute de cette émission de Matières à penser le 1er janvier 2017, qui s’ouvre sur la voix bouleversante de la philosophe Sarah Kaufman, m’a décidée à devenir archiviste. :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-humeur-vagabonde/l-humeur-vagabonde-01-janvier-2017

Les archives de Sarah Kaufman sont à l’IMEC.

Archives

Chargée des Archives à Est Ensemble

Je suis chargée des archives à Est Ensemble depuis début septembre 2019. Le service, de création récente, dépend de la Direction des Assemblées et des Affaires Juridiques.

logo Est Ensemble

La communauté d’agglomération d’Ile-de-France créée en 2010, qui rassemble 9 communes de Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin etRomainville) s’est transformée en 2016 en Etablissement Public Territorial au sein de la Métropole du Grand Paris.

 

 

Archives, Communs, Numérique

Journées WIKIMEDIA 2019 Culture et Numérique aux Archives Nationales

Les GLAM (acronyme anglais pour Galeries Libraries Archives Museums), que l’on peut appeler tout simplement les institutions culturelles, sont des lieux privilégiés pour co-construire les communs de la connaissance,en partenariat avec Wikimedia France. L’objet de ces 3 jours est de partager des expériences en la matière : un moment passionnant d’échanges sur le fait d' »agir en commun », sur la médiation, sur les dispositifs que l’on peut mettre oeuvre pour y parvenir.
Tous les documents réalisés pendant ces journées (prises de note collaboratives, captations vidéos, photos…)sont disponibles sur le site de Wikimedia.

Archives, Communs, Edition, Numérique

Archiviste wikipédienne

Mon stage professionnel comme archiviste à la biblioteca valenciana Nicolau Primitiu a été l’occasion de pratiquer pour la première fois l’univers wikipédia comme contributrice.

Enseignante dans le secondaire, je partageais il y a quelques années les réserves de nombre de mes collègues : quelle est la fiabilité des articles de Wikipédia, rédigés par des contributeurs qui ne sont pas forcément spécialistes du domaine traité ?Mais ma pratique de cette encyclopédie libre, la lecture d’articles à ce sujet et plus largement mon intérêt pour les pratiques collaboratives, l’évaluation par les pairs et le libre accès ont eu raison de ma méfiance.

Je débute dans la rédaction d’articles et je constate combien le travail demandé est exigeant. Le guidage est fort, avec des tutoriels en ligne, des liens sur tous les éléments pour comprendre quelles sont les règles de rédaction et de présentation à respecter.

Malgré le temps passé et une bonne connaissance des deux exilés républicains sur lesquels j’ai fait mes premiers articles, due à la fréquentation assidue de leurs archives personnelles, mon travail est encore très largement perfectible et je découvre au fur et à mesure l’univers wikipédien, où la liberté rime avec gouvernance et respect des règles construites et modifiables par la communauté.

adelita

Mes contributions en français :

Mes contributions en espagnol :

La question des sources sur Wikipedia