Archives, Numérique, Pédagogie

Barcamp 2017 aux AN : innover avec les données

Un des enjeux majeurs des Archives Nationales est de rapprocher les sources fiables qu’elles conservent du grand public.

Conscientes du défi porté par le développement du numérique, les Archives Nationales rendent accessibles les documents numérisés, les données numériques et les métadonnées.

Le 9 décembre 2017, les AN ont organisé un barcamp pour réfléchir aux usages des données numériques. Les principales pistes explorées par les participants sont :

  • l’amélioration de l’ergonomie pour accéder à l’information
  • des pistes pour hybrider les archives avec de nombreux usages
  • l’amélioration de la description des documents
  • l’enrichissement de l’offre pédagogique

Au préalable, des jeux de données avaient été mis à la disposition des participants :

https://github.com/ArchivesNationalesFR/Barcamp2017/blob/master/Introduction.md

barcampAN

Le principe d’un barcamp est que tous les participants participent…. Nous avons donc formé un groupe de 10 personnes ( 3 conservateurs archives et bibliothèques, 4 enseignantes,  une ergonome, une animatrice, une sociologue) dont la diversité allait bien dans le sens de l’exercice proposé : croiser les approches, trouver des solutions communes en mode collaboratif.

Notre point de départ qui portait sur l’offre pédagogique, s’est décalé au fil de la journée et a abouti au projet VRP (visualisation riche et personnalisée).

Interface d’exploration et de visualisation des ressources des Archives Nationales avec filtres chronologiques, catégorisation des ressources, espace de travail partagé.

Une expérience très enrichissante, et une invitation à traverser les murs, à ouvrir des portes et des fenêtres pour accompagner l’appel aux archives ! citoyens.

Suivi sur Twitter : #barcampAN2017

Pédagogie

Projets éducatifs et partenariats

via Pédagogie de projet

Partenaires institutionnels

Partenaires associatifs

Travail avec les réalisateurs Marianne Otero, Laurence Petit-Jouvet, Vladimir Léon, Philippe Troyon, avec la chorégraphe Nadine Beaulieu, avec les photographes Anaïs Pachabézian, Philippe Monge, Céline Agniel, avec les metteurs en scène Serge Lureau, Olivier Hussenet, Maud Faucheur, Jean-Benoit Dumonteix.

photo1

Archives

Archiviste

J’ai découvert les archives lors de ma maîtrise en histoire médiévale et le « goût de l’archive » ne m’a jamais quittée, au point que j’ai décidé d’en faire mon métier après 25 ans de bons et loyaux services à l’Education Nationale.  J’ai en effet éprouvé le besoin de me renouveler, de valoriser les compétences acquises comme enseignante et formatrice dans un autre domaine, assez proche cependant de ma formation initiale d’historienne. J’avais déjà beaucoup apprécié le monde des archives comme professeure-relais aux AD 93. Pour en savoir plus

J’ai donc décidé en 2017 de reprendre le chemin de l’université pour me former avec des professionnels des Archives Nationales. Pour en savoir plus.

J’ai eu la chance de bénéficier d’un congé-formation qui m’a permis de mener deux stages pratiques en archives, le premier dans un service d’archives municipales de la région parisienne et l’autre en Espagne, dans une bibliothèque qui conserve des archives privées de l’exil républicain. Deux expériences très différentes et enrichissantes, complétées par une formation de qualité en archivistique : sur le droit des archives, les instruments de recherche, l’archivage électronique, le record-management, le langage XML-EAD, la conservation préventive…

Lors de mon stage à Valence, j’ai surtout exploré la question de l’accès des archives sous ses différentes facettes : technique, juridique mais aussi citoyenne.  J’ai eu la chance de pouvoir tester avec une classe de bachibac un atelier pédagogique construit à partir d’archives tirées du fonds sur lequel j’ai travaillé, les archives d’Adelita del Campo et Juliàn Antonio Ramirez.

radioexilio2

Radio Exilio Dossier enseignant

J’ai également fait mes premiers pas sur Wikipedia, encyclopédie en libre accès que les archivistes n’hésitent plus à pratiquer pour diffuser les fonds dont ils ont la charge :

Considérer les différentes missions de l’archiviste,  résumées par les 4 C (Collecter, Classer, Conserver, Communiquer) comme des étapes vraiment distinctes est encore plus  artificiels aujourd’hui avec les usages croissants du numérique. Il me semble que la question de la valorisation n’est pas une question annexe, à traiter si l’archiviste en a le temps, mais une mission fondamentale pour permettre l’accès des archives à tous.

Numérique, Pédagogie

Enseignante

Depuis 2003 : professeure d’histoire-géographie titulaire au collège Jean-Jacques Rousseau du Pré-Saint-Gervais (93).

De 1997 à 2003 : professeure d’histoire-géographie titulaire au lycée La Mare Carré de Moissy-Cramayel (77)

De 1993 à 1997 : professeure d’histoire-géographie remplaçante dans la zone Nord 77 (remplacements dans une dizaine d’établissements scolaires de tous types).

1992-93 : professeure d’histoire-géographie stagiaire au lycée Jean Vilar à Meaux (77).

 

Numérique

Formatrice DANE

Après avoir durant plusieurs années construit et animé des stages sur les usages numériques en histoire-géographie, j’ai été recrutée en septembre 2015 à la Dane Créteil pour un poste de formatrice sur le numérique éducatif à mi-temps dans l’Académie de Créteil.

J’ai contribué pendant 3 ans à la formation des commissions numériques dans les collèges et lycées de l’académie.  J’ai également accompagné les équipes de direction  d’une vingtaine d’établissements scolaires du Val de Marne dans le pilotage du numérique et la formation des enseignants. J’ai enfin conçu et animé des stages pour le plan académiques de formation, notamment sur le portfolio éducatif, sur les banques de ressources numériques et sur le rôle du numérique dans les pratiques éducatives innovantes.